Académie métaphysique

 

Paroles

 

Accueil > Classement thématique > Science(s) > Sciences quantitatives > Physique et micro-physique > Pression

Tous les thèmes

 

 

« Le "Jugement Dernier", ne peut, ne pourra se faire, QUE sur les paroles dites en tous les temps par les hommes et les responsables des diffusions qui ont conditionné le monde, au TEST du Testament du Christ qui l'a ré-digé au commencement pour qu'en Fin il s'ouvrit et con-Fonde toute la Dispersion, cette "Diaspora" "tra-issante" ou trahissante à travers l'Ordre Divin de Rassemblement. Qui, quelle religion, quelle académie, quelle initiation, s'est voulue assez large de coeur et d'esprit pour rassembler toutes les brebis égarées de la Maison d'Israël, c'est-à-dire, non pas le pays des juifs, mais la Maison de Dieu qu'est le Verbe par TOUT : IS-RA-EL : "l'Intelligence-Royale-de Dieu", contre laquelle l'homme doit "lutter", "l'emporter" (de la racine hébraïque sârôh), ce qu'est en vérité l'antique Iswara-El, cette "Agartha" invisible, enfouie dans les profondeurs de la "Terre", c'est-à-dire de l'Homme, dans ses ténèbres. »

André Bouguénec, Entretien avec l'homme, article Qui est Judas ?

 

 

 

Pression : Mise en pratique de l'énergie du mal - Xeon

Dans la bataille de l'opinion, l'exercice de la pression n'est que d'un côté : celui du mal.

Grosso-modo, la droite ne met pas la pression, la gauche met la pression.

Elle crée des classes puis nous presse à nous conformer à ce langage.

La pression nous mène à aller vers le sens fort, le sens de la terreur. S'il n'y a pas la pression cela ne fonctionnera pas. Les faibles ne mettant pas la pression, les "forts" finirons par vaincre.

André Bouguénec nous parlait de l'énergie du mal, plus forte aujourd'hui que l'énergie du bien. 

Il n'y a qu'à voir qui se sacrifie aujourd'hui pour une "religion".

D'autant qu'ils passent également par des virus, des "amis", ce qui va permettre de faire grossir indéfiniment leurs idées. Qui serait contre "la solidarité" ? Qui nous dévore.

Les réalistes n'ont pas d'énergie. L'énergie est du côté du mal. Les réalistes disent : "voici la vérité", et ne vont pas plus loin. Les nominalistes en quête de pouvoir disent : "voici la vérité", et ajoutent "cette vérité est soumise à une législation"... et donc : "vous devez vous y plier si vous ne voulez pas être rejetés".

Le procès participe d'un système de pression. C'est la pression par la loi punitive.