Académie métaphysique

 

Paroles

 

Accueil > F > Français (langue)

Catégories

Partager

 

 

Intelligence des juifs, freinée par leur particularisme - André Bouguénec

Le Juif est doué dans cette démarche philosophique pénétrante dans sa psychologie de la religion. C'est quelque chose de phénoménal. Il y a une intelligence là-dedans ! Dans cette forme d'introspection en quelque sorte, du divin et de l'homme.

Malheureusement il y a quelque chose, c'est la vanité du peuple élu, qui fait qu'ils ne savent pas se servir d'une façon libérale des capacités intellectuelles qu'ils ont. Tout revient à eux ! C'est le peuple élu ! Ils attendent le messie pour avoir leur terre promise, etc. Les autres, bon... Déjà il y a un échec permanent dans la qualité intellectuelle qu'ils ont de ne pas introspecter généralement l'étude des religions.

Mais de tous les esprits humains on peut dire que c'est l'esprit juif qui a une faculté d'analyse et qui malheureusement a plafonné en quelque sorte sur leur égoïsme.

A propos des femmes, leur intelligence aurait dû leur permettre de comprendre qu'il n'y a pas de société sans couple.

Question : André, est-ce que l'intelligence d'un peuple est liée à son langage, son verbe ? Est-ce que ce n'est pas la structure de l'hébreu qui les a rendus intelligents ?

André : Oui, la langue rend intelligent. La langue française est la langue la plus apte à rendre intelligent.

L'hébreu, oui, certainement, a provoqué, par les anagrammes, les valeurs des lettres, leur forme, une intelligence. Quand on lit le Zohar on comprend cette somme de réflexion intelligente dans le phénomène du Verbe. Seulement c'est leur Dieu à eux. Un Dieu particulariste.

Un être est valable quand il a cette capacité salvatrice en lui. Tous les politiciens ont apparemment l'esprit salvateur.

Je n'apporte pas une Table de la loi. J'apporte un processus.