Académie métaphysique

 

Paroles

 

Accueil > André Bouguénec > Etudes, résumés, analyses (Xeon)

Tous les thèmes

 

 

« Le "Jugement Dernier", ne peut, ne pourra se faire, QUE sur les paroles dites en tous les temps par les hommes et les responsables des diffusions qui ont conditionné le monde, au TEST du Testament du Christ qui l'a ré-digé au commencement pour qu'en Fin il s'ouvrit et con-Fonde toute la Dispersion, cette "Diaspora" "tra-issante" ou trahissante à travers l'Ordre Divin de Rassemblement. Qui, quelle religion, quelle académie, quelle initiation, s'est voulue assez large de coeur et d'esprit pour rassembler toutes les brebis égarées de la Maison d'Israël, c'est-à-dire, non pas le pays des juifs, mais la Maison de Dieu qu'est le Verbe par TOUT : IS-RA-EL : "l'Intelligence-Royale-de Dieu", contre laquelle l'homme doit "lutter", "l'emporter" (de la racine hébraïque sârôh), ce qu'est en vérité l'antique Iswara-El, cette "Agartha" invisible, enfouie dans les profondeurs de la "Terre", c'est-à-dire de l'Homme, dans ses ténèbres. »

André Bouguénec, Entretien avec l'homme, article Qui est Judas ?

 

 

 

Faut pas être esclave des chiffres - Xeon

Arnaud Mussy tire parti d'un extrait d'Entretien avec l'homme, pour en extraire l'idée qu'il faudrait être esclave des chiffres du temps.

André à Arnaud Mussy : "Faut pas être esclave des chiffres, quand même".

Arnaud Mussy ne se démonte pas : "ben non, ça risque pas". ...

André : "Ah bin si"...

Source

Soyons honnêtes, si on se contentait du ton employé, il serait difficile de savoir si "Ah bin si" est une objection à Arnaud Mussy, ou une pensée émise à haute voix, d'André se parlant à lui-même, à propos d'autre chose, comme en réponse à une interrogation intérieure de type : "N'ai-je pas oublié quelque chose ?" ayant pour réponse : "Ah bin si". Ce qui signifierait qu'André était ailleurs, alors qu'Arnaud Mussy lui parlait. Ce qui serait assez discourtois et inhabituel de la part d'André, voire méprisant... D'autant plus qu'il lui donnait une leçon juste avant, ce qui requérait une attention à la situation et l'attente logique d'une possible réfutation d'Arnaud Mussy, n'aimant pas être pris en défaut (impossible pour lui ne de pas conclure).

Mais l'étonnant, voire le paradoxal de cette réponse est la vitesse à laquelle elle est émise. Comme si au contraire il répondait immédiatement au propos d'Arnaud Mussy.

Mais combien de fois avons-nous accru notre compréhension d'un propos d'André, en faisant abstraction de son contexte tonal, pour nous concentrer sur le sens pur des mots.

De plus l'hypothèse d'un "Ah bin si" comme réponse au déni d'Arnaud Mussy, collerait parfaitement à la conversation. Le mot "si", exprimant le renforcement de la recommandation d'André, émise au départ : "Il ne faut pas...", tout en renforçant le refus de l'objection d'Arnaud Mussy.

 

"Pas de risque", signifiant de la part d'Arnaud Mussy : "Pas de danger"... financier, pour lui. Il ne peut en être l'esclave s'il en est le maitre.


Le travail spirituel ne doit pas être une corvée, mais une joie. Précisons que cette critique fut adressée à Arnaud Mussy, lorsqu'il évoque une tâché dévolue au Phare-ouest. Tâche qui, dit André Bouguénec, serait une "corvée".

 

René Guénon disait : "Ce n'est plus l'homme qui est la mesure de toute chose, comme l'affirment les scientifiques. C'est un mensonge. Ce qui est la mesure de toutes choses, c'est le chiffre, l'abstraction, la machine. Et c'est eux qui mesurent l'homme désormais, alors qu'il en est devenu lui-même l'esclave et le reflet". René Guénon

 

"Question : Que représente cette marque du nombre de la bête au front de tous les hommes ? Guy Tarade assimile ça au fait que maintenant nous sommes tous informatisés plus ou moins directement par les codes barres, etc.

André : Oui, c'est flagrant dans l'Apocalypse. Autrement dit, on sait maintenant que même en dehors de la carte, il suffira de mettre sa main ou de mettre son front, ses empreintes digitales, ou simplement votre aura, et automatiquement, vous êtes repérés. Donc, c'est le nombre de la bête qui paye simplement par la science des nombres dont il est esclave." Source (tout est à lire)