Académie métaphysique

 

Paroles

 

Accueil > C > Celtes / Celtisme

Catégories

Partager

 

 

Notes sur le christianisme celtique originel - Varia

Le christianisme celtique, à l'inverse du christianisme romain, est essentiellement décentralisé. Il apparaît au cinquième siècle et s'éteint au douzième siècle (avec les Templiers). Ce christianisme est présent sur les terres qui n'ont pas été envahies par les germains : ouest de l'Angleterre, ouest de la Bretagne, Irlande. Puis il s'expanse au septième siècle grâce aux missionnaires irlandais, jusqu'en Italie et Germanie.

Les pays celtiques étaient dépourvus de grandes villes. Ils n'avaient pas d'évêques intendant des communautés urbaines, mais des moines et des ermites. Chaque abbé est totalement indépendant. Il descend de St Pierre et n'a de compte à rendre qu'à St Pierre. En Irlande et en Angleterre, certains monastères peuvent compter jusqu'à 3000 âmes.

Les abbés sont égaux entre eux. Chaque monastère est indépendant. Les monastères jouent un rôle important dans la vie économique et même politique.

La Bretagne armoricaine, elle, n'a pas de monastères. Des ermites s'isolent. Chacun ont la charge d'une famille ou de familles, elles-mêmes dispersées. Ainsi nait la paroisse rurale (le plou).

L'esprit celte est religieux, il ne marchande pas son engagement et goute peu les querelles byzantines. Ses religieux, pour enseigner, font appel au coeur, à l'imagination, à l'émotion.

Rome a fait disparaitre cette Eglise.